Bienvenue sur le site du Cazaux olympique, club de rugby à 15 évoluant en série régionale de côte d'argent. Vous y trouverez la vie du club, calendrier, résultat, résumés de match et l’historique. Bon surf

 

Les deux équipes cazalines battues au Cap Ferret :
14 à 7 pour la « réserve » et 20 à 13 pour la « première ».


Lieu : Cap Ferret Spectateurs : 80 environ. Temps : couvert.
Pelouse : correcte. Arbitres : MM. Martinez (équipes « réserve ») et Camon (équipes « premières »).

Les deux équipes cazalines battues au Cap Ferret :
14 à 7 pour la « réserve » et 20 à 13 pour la « première ».


Lieu : Cap Ferret Spectateurs : 80 environ. Temps : couvert.
Pelouse : correcte. Arbitres : MM. Martinez (équipes « réserve ») et Camon (équipes « premières »).

Dans ce championnat de 1ère Série qui débute le groupe fanion cazalin n’a droit quasiment qu’à un seul faux pas pour prétendre disputer la demi finale du Comité compte tenu qu’il ne pourra pas disposer du bonus pour « arbitre au club ». Autant dire que la rencontre de ce dimanche au Cap Ferret s’avérait déjà capitale.

Pour la « réserve » le cas de figure est différent car le bonus « arbitre au club » ne rentre pas en ligne de compte. Néanmoins débuter victorieusement à l’extérieur aiguise les ambitions et engendre un bon moral pour les rencontres à venir.

C’est donc par la rencontre entre les équipes B que cet après midi de rugby s’est engagé.
Les deux groupes présentaient des forces a peu près équivalentes. D’entrée de partie les ferretcapiens faisaient preuve de plus de dynamisme dans le jeu produit. Une certaine domination territoriale les conduisait à mettre les cazalins à la faute. Ainsi à 2 reprises leur buteur réussit 2 pénalités. Ce dernier juste avant la mi-temps passait par ailleurs un drop entre les poteaux.

Malgré un score de 9 à 0 en leur défaveur à la moitié de la partie on pouvait encore espérer pour les cazalins.

A la reprise le Cap Ferret poursuivit son forcing. Cela lui permit de réussir un essai par son trois quart centre.
La situation n’allait pas dans le bon sens pour les hommes de Benoît Latappy et de Florent Duvignac. Toutefois ils se reprirent et, à leur tour, occupèrent le plus souvent le camp du Cap Ferret.
A la 50ème mn, sur un mouvement de percussion des avants près de la ligne d’essai, Laurent Ribeiro sut trouver la faille et marqua l’essai entre les poteaux. Avec la transformation de Frédéric Robert le score n’était plus alors que de 14 à 7 en faveur de l’équipe locale.
L’égalisation apparaissait possible pendant les 10 minutes restant à jouer. Hélas malgré le forcing et la volonté des « jaune » ce handicap ne put être comblé.

Finalement la « réserve » du Cap Ferret reste logiquement maîtresse à domicile. Les cazalins ont été vaillants mais cela n’a pas suffit.


Puis ce fut l’engagement des débats entre les deux groupes fanion. D’entrée de jeu les joueurs de la presqu’île qui craignaient les cazalins se sont montrés déterminés. Occupant le camp des «noir et jaune » ils purent dès la 5ème mn mettre en place une combinaison qui permit à leur excellent troisième ligne centre d’aller aplatir l’essai entre les poteaux. Celui-ci fut aisément transformé.

Les hommes du capitaine Christophe Castagnet, quelque peu assommés par ce mauvais départ, se reprirent néanmoins. S’installant dans le camp adverse, ils eurent une bonne période de domination. L’arrière Nicolas Bauce fit admirer la puissance et la précision de son coup de pied en réussissant deux pénalités à longue distance aux 7ème et 14ème mn. Puis, peu après, sur une touche gagnée dans les 22 mètres du Cap Ferret un développement du jeu des avants permit à Gérald Delbos de s’arracher et d’aller marquer l’essai. Bien qu’en position difficile, Nicolas Bauce réussit la transformation.

Les cazalins menaient alors 13 à 7 et les supporters locaux commençaient à s’inquiéter.

Mais le Cap Ferret ne désarma pas. A la 25ème mn son demi d’ouverture passa une pénalité et en suivant ce fut un peu le coup de grâce. Sur une attaque des trois quarts de la presqu’île la défense cazaline, pourtant d’ordinaire efficace, laissa échapper le n°13 local qui s’en alla déposer le ballon sous les poteaux. La transformation fut réussie.

Visiblement les cazalins avaient du mal à se reprendre. Ils accumulaient des maladresses inhabituelles engendrées par beaucoup de fébrilité.
Juste avant la mi-temps leurs adversaires réussissaient une nouvelle pénalité.

La 2ème mi-temps fut globalement à l’avantage du Cap Ferret. Les cazalins ne furent jamais dangereux, ne s’approchant que rarement la ligne d’essai adverse. Ils étaient dans un mauvais jour, dans un jour où tout ce qu’ils entreprenaient s’avérait à contre sens. Cette incapacité ne leur permettait pas de revenir au score.

Avec beaucoup de déception ils laissaient la victoire à leurs adversaires 20 à 13.

Le joker est donc maintenant consumé. Pour se qualifier il n’y a plus d’autre alternative que de gagner les 5 matchs restants. Il faut que le groupe retrouve sa sérénité et son enthousiasme.

La prochaine rencontre aura lieu le 27 février à Labouheyre. La victoire y sera impérative.

La composition de l’équipe 1 de Cazaux contre Lège-Cap Ferret :

Cydric Lisa, Christophe Guérin, Charlie Doucet, Cédric Seuve, Christophe Castagnet (cap),
Stephen Slack, Gérald Delbos, David Rouxel, (o) Cédric Garino, (m) Jean-Philippe Caubit,
Matthieu Fouquet, Sylvain Lamorère, Julien Descoubes, Alexandre Picq, Nicolas Bauce.

Entrés en cours de partie : Julien Mouhica, Nicolas Vibien, Gontran Nogala, Clément Raufaste.

La composition de l’équipe « réserve » :

Erwan Dampnon, Romain Bargues, Thomas Grassia, Laurent Ribeiro, Michel Girard, Olivier Delbos,
(m) Ludovic Lamou, (o) Guillaume Fournier, Nicolas Marchand, Frédéric Robert, Clément Raufaste, Dimitri Glize.

Sont entrés en cours de partie : Julien Mouhica, Benoît Latappy, Gaël Meudic.

D. LACOSTE