cazaux olympique rugby

     
     
     
     
     
     

Les Cazalins dignes champions du Comité

CAZAUX 23 - CADILLAC 14

Lieu : Martignas. Spectateurs : 500 environ. Temps : beau.
Pelouse : excellente. Arbitre : M. Escoubet (Comité Côte d’Argent). Mi-temps : 13 - 11

CAZAUX :
2 essais : Nicolas Dartinset (32ème) et Gérald Delbos (80ème).
2 transformations et 3 pénalités de Cédric Seuve (26ème, 38ème et 43ème).


CADILLAC :
1 essai (11ème) et 3 pénalités (2ème, 28ème et 77ème) de Ludovic Queyrens.

Ce fut une explosion de plaisir et de larmes de joie pour la communauté cazaline présente sur le coquet stade de Martignas lorsque l’arbitre siffla la fin de la partie.
Après 3 échecs consécutifs, ce « bouclier » de meilleure équipe du comité en 2ème Série allait pouvoir, enfin, venir à la « Cabane Labat du Porge » sur les bords du Lac.
Mais quelle abnégation, courage, solidarité et vaillance ont du faire preuve les hommes du capitaine Bruno Lacaze pour le gagner.

En effet la partie s’engagea au plus mal pour les cazalins. Dés le début de la partie ils subirent l’emprise de Cadillac qui présenta un groupe très athlétique, puissant et dynamique.
La domination des riverains de la Garonne inquiéta plus d’un supporter cazalin. Elle se traduisit par une pénalité (2ème) et un essai (11ème) de son n°10 Ludovic Queyrens à la suite d’un groupé pénétrant.
Il fallut attendre la demi-heure de jeu pour voir l’amorce de la réaction cazaline à la suite d’une pénalité réussie par le précis buteur Cédric Seuve.
Cadillac, 2mn après, répliqua également en transformant une pénalité.

Puis le sursaut se confirma. Les velléités cadillacaises commencèrent à être étouffées par la vaillance cazaline et surtout par son intraitable défense.

Ainsi à la suite d’une mêlée cazaline dans les 30 mètres de Cadillac le ballon fut transmis par le demi de mêlée Florent Duvignac au trois quart centre Nicolas Dartinset dans le côté fermé. Ce dernier put se libérer un espace et après un magnifique sprint inscrivit l’essai en coin. Cédric Seuve le transforma.
5 mn après Cédric Seuve à nouveau ajouta les 3 points d’une pénalité.
Les cazalins virèrent en tête à la mi-temps (13 à 11).

A la reprise Cédric Seuve marqua une nouvelle pénalité de plus de 40 mètres. On sentit alors que le doute s’était installé chez les joueurs de Cadillac.
Les cazalins, par leur défense, étouffèrent les actions adverses tout en développant leur jeu, en particulier celui des avants.
L’issue de la rencontre se montrait néanmoins indécise d’autant que le buteur de Cadillac, Ludovic Queyrens ramena son équipe à 2 points des cazalins suite à une pénalité
(14 à 16) à la 75ème mn.

Puis vint la délivrance pour Cazaux.
A la 80ème mn Florant Duvignac récupéra un ballon dans ses 40 mètres. Il le transmit au rapide et véloce Jean Noël Dubourg. Ce dernier passa en revue la défense de Cadillac. Au moment d’être repris à quelques mètres de la ligne d’essai il regarda sur son côté gauche. Gérald Delbos était là. Il lui passa le ballon dans l’intervalle. Ce fut l’essai sous les poteaux, l’explosion de joie pour les cazalins et la consternation pour Cadillac. Bien sûr Cédric Seuve transforma.
Pendant les 5 mn d’arrêts de jeu, Cadillac jeta toutes ses forces dans la bataille. La défense cazaline, intraitable, ne laissa rien passer.

Puis ce fut le coup de sifflet final, la joie et les embrassades.

Il faut noter la parfaite correction des 2 équipes.

Les 22 acteurs cazalins « David Delmas, Benoît Latappy, Ludovic Guégaden,
Christophe Dars, Cédric Seuve, Bruno Lacaze, Sébastien Bramardi, Gérald Delbos,
Florant Duvignac, Stéphane Joinel, Stéphane Blanc, Nicolas Dartinset, Stéphen Slack,
Jean-Noël Dubourg, Alexandre Dupuis, Cyril Lonlas, Philippe Sensevin, Bastien Siccardi, Frédéric Sanchez, Olivier Delbos, Benoît Blanc, Frédéric Robert » qui ont participé à ce match sont à englober dans les mêmes éloges.

Les 3 entraîneurs Alain Latappy, Stéphane Molet et Stéphane Blanc voient au travers de ce magnifique résultat et de ce « Bouclier » la valorisation du travail effectué. Unanimement ils indiquent « leur satisfaction et leur fierté de l’état d’esprit manifesté par le groupe tout au long de la saison ». Ils ajoutent « que le sérieux, le travail et l’assiduité aux entraînements trouvent là une belle récompense ».

Pour le Président Patrick Raufaste « Ce titre de champions du Comité en 2ème Série était vraiment très espéré après l’avoir tutoyé les années précédentes. Il est une satisfaction pour les joueurs, ils l’ont vaillamment gagné. Il est aussi une satisfaction pour l’équipe dirigeante. Il permet également de faire honneur à notre village ».

Le Vice-Président, Nounours Latappy, tient à souligner « Cette finale fut un match d’hommes empreint d’une grande correction . Depuis 10 ans qu’on attend ce titre, le gagner c’est vraiment une grande satisfaction pour le club ».

Enfin le valeureux capitaine Bruno Lacaze, la quarantaine bien atteinte, exprime sa joie « Je suis fier pour ce titre ramené à Cazaux . Je suis heureux, personnellement bien sûr, mais surtout pour tout le groupe avec qui j’ai l’immense plaisir d’évoluer. L’amalgame entre jeunes et vieux, nouveaux et anciens s’est fait parfaitement. Ce sont des gars formidables qui ont un sens des responsabilités et de la solidarité peu communs ».

Maintenant un autre challenge commence : celui du championnat de France. Dimanche ce seront les 1/32èmes de Finale de 2ème Série. L’adversaire et le lieu de la rencontre seront connus demain.

Daniel Lacoste